Accueil / Actualité / Livres

Livres

   
   
Berlioz  
   
Autour de Berlioz  
   
   

Berlioz

 
   
À PARAÎTRE  
   
Hector Berlioz. Critique musicale, vol. 10 (1860-1863),  
   
   

DERNIÈRES PARUTIONS

 
   
Écrits de compositeurs et espaces médiatiques  
   
Berlioz, poète et théoricien de l’orchestre : regards sur le Grand Traité d’instrumentation et d’orchestration modernes.  
   
Hector Berlioz 1869-2019 (150 ans de passions).                         
   
 

Autour de Berlioz

 
Histoire de l'opéra. Du Consulat aux débuts de la IIIe République.                       NOUVEAU
 
Dictionnaire George Sand.                      NOUVEAU
 
Tempêtes et naufrages. De Vernet à Courbet.
 
 

Berlioz

 

À PARAÎTRE

 

Hector Berlioz. Critique musicale, vol. 10 (1860-1863).

 
Hector Berlioz. Critique musicale, vol. 10 (1860-1863),
éd. Anne Bongrain et Marie-Hélène Coudroy-Saghaï.
Paris : Société française de musicologie, 2020, 650 p.
45 €


Alors que Berlioz entame en 1860 ses dernières années de collaboration au  Journal des débats, le monde musical est en émoi avec l'arrivée de Wagner, venu conquérir Paris. Hermétique à la « musique de l'avenir », Berlioz préférera confier à son ami d'Ortigue le compte rendu de Tannhäuser, représenté à l'Opéra en 1861.

Malgré cette création et quelques autres, comme celles de Pierre de Médicis de Joseph Poniatowski, La Statue de Reyer ou  La Reine de Saba de Gounod, le répertoire de l'Opéra est d'une désespérante monotonie. Cependant, la reprise d'Alceste, avec la bouleversante Pauline Viardot dans le rôle-titre, stimule Berlioz, qui consacre aux œuvres inspirées par l'Alceste d'Euripide six articles pour mieux souligner le génie dramatique de Gluck. Très actifs au contraire, le Théâtre-Lyrique et l'Opéra-Comique montent une quarantaine d'ouvrages, parmi lesquels nombre de créations, et la représentation de Fidelio en français dont Berlioz rend compte avec ferveur.

Les concerts continuent à un rythme effréné, et Berlioz ne sait plus quels éloges trouver pour tous ces virtuoses solistes, chambristes, et ces orchestres qui, comme dans les concerts populaires de Pasdeloup au Cirque Napoléon, améliorent le goût du public.

Même s'il obtient un vif succès à Bade avec Béatrice et Bénédict dans lequel Anne Charton-Demeur l'enchante, Berlioz est épuisé par sa santé qui se dégrade, démoralisé par la méfiance qu'inspirent Les Troyens pour être joués, et tout à fait lassé de son métier de critique. L'occasion de démissionner se présente enfin et le 8 octobre 1863, il signe son dernier article du  Journal des débats, sur Les Pêcheurs de perles de Bizet. Un monde se referme, un autre s'ouvre…

 
 

DERNIÈRES PARUTIONS

 

Écrits de compositeurs et espaces médiatiques

 

Revue musicale OICRM, volume 7, n° 1

ARTICLE
Investir les journaux à l'ère industrielle. Fatalité ou opportunisme ? L'exemple de Berlioz (1830-1838)
Alban Ramaut

NOTE DE TERRAIN
Hector Berlioz et l'espace médiatique russe au xixe siècle
Anastasiia Syreishchikova-Horn

Présentation et sommaire :
http://revuemusicaleoicrm.org/wp-content/uploads/2020/03/0_rmo_vol.7.1_introduction.pdf



 
 

Berlioz, poète et théoricien de l'orchestre : regards sur le Grand Traité d'instrumentation et d'orchestration modernes

 

Emmanuel Reibel et Béatrice Didier (dir.), Berlioz, poète et théoricien de l'orchestre : regards sur le Grand Traité d'instrumentation et d'orchestration modernes.
Paris : Honoré Champion, 2019, 256 p.
Coll. « Dialogue des arts », 7.
40 €

Hector Berlioz publie en 1843 un Grand Traité d'instrumentation et d'orchestration modernes dont il donne une édition augmentée de « L'art du chef d'orchestre » en 1855 : il y manifeste de façon éclatante sa créativité de musicien et d'écrivain. Ce volume tente de montrer l'originalité de sa démarche à une époque où la facture instrumentale se développe considérablement, mais où Berlioz est presque l'un des seuls à mener en France une réflexion d'ensemble sur l'orchestre. Dans ce texte surprenant, où se mêlent rêve utopique sur l'orchestre idéal et conseils très précis livrés aux instrumentistes et aux chefs, envolées lyriques et analyses d'exemples musicaux, l'orchestre apparaît comme un vaste théâtre où se joue l'avenir de l'art. Livre de chevet de plusieurs musiciens français, de Camille Saint-Saëns à Maurice Ravel, l'ouvrage est mieux accueilli encore à l'étranger, en Russie, en Allemagne et en Angleterre. Ce traité riche en perspectives sur la musique et la société futures concerne-t-il encore les musiciens de notre temps ? C'est ce qu'interroge cet ensemble d'études qui, nous l'espérons, ne manque pas d'actualité.

Avec Béatrice Didier et Emmanuel Reibel : Berlioz, poète et théoricien de l'orchestre (France Musique)
ÉCOUTER L'ÉMISSION :
https://www.francemusique.fr/emissions/sous-la-couverture/avec-beatrice-didier-et-emmanuel-reibel-79850


 
 

Hector Berlioz 1869-2019 (150 ans de passions).

 
Alban Ramaut et Emmanuel Reibel (dir.), Hector Berlioz 1869-2019 (150 ans de passions).
Avant-propos de John Eliot Gardiner.
Château-Gontier : Éditions Aedam Musicae, 2019, 356 p. Coll. « Musiques-XIX-XXe siècles ».
30 €

L'auteur de la  Symphonie fantastique  et de  La Damnation de Faust  n'a cessé de cristalliser les passions. Il s'éteint en 1869, peu de temps avant la chute du Second Empire, sans avoir réussi à imposer son art avec la force de l'évidence, mais en laissant à la postérité une œuvre musicale et littéraire d'une exceptionnelle originalité.

Comment cet éternel incompris est-il devenu malgré tout une figure patrimoniale, dans la France de la IIIe République ? Quel rôle sa musique a-t-elle joué sur les générations ultérieures de compositeurs français et étrangers ? Ce musicien peut-il échapper aujourd'hui à l'image d'exalté qu'il a lui-même contribué à construire ? Autant de questions qu'aborde ce livre-anniversaire : en réunissant les meilleurs spécialistes internationaux, il se propose d'explorer librement les diverses façons dont on a  interprété, entendu, enregistré, commenté, aimé ou détesté Berlioz, au cours du siècle et demi qui nous sépare de sa mort.

Consulter la table des matières :

http://www.musicae.fr/files_images/afficher.php?ref=Livre%20:%20HECTOR%20BERLIOZ%201869-2019%20%28150%20ans%20de%20passions%29%20de%20Emmanuel%20Reibel%2C%20Alban%20Ramaut&id=463&n_p=356

Avec Emmanuel Reibel : Hector Berlioz. 1869-2019. 150 ans de passions (France Musique)
ÉCOUTER L'ÉMISSION :

https://www.francemusique.fr/emissions/sous-la-couverture/avec-emmanuel-reibel-hector-berlioz-1869-2019-15o-ans-de-passions-editions-aedam-musicae-72165



 
 

Autour de Berlioz

 

Histoire de l'opéra. Du Consulat aux débuts de la IIIe République.

 

Hervé Lacombe (dir.), Histoire de l'opéra. Du Consulat aux débuts de la IIIe République.
Paris : Fayard, 2020, 1200 p.
Coll. « Musique ».
39 €

Le XIXe siècle est en France l’ère du piano, des virtuoses, des concerts symphoniques, de la presse musicale, de la mélodie et des salons, mais, plus que tout, il est le temps de l’opéra. À Paris, en province et dans les colonies, sous sa forme spectaculaire ou par ses innombrables arrangements, ce genre déjà plus que séculaire demeure l’objet d’attentions particulières des pouvoirs qui se succèdent, du Consulat aux débuts de la IIIe République. Il continue à se ramifier, avec l’opérette et l’opéra de salon, s’enrichit d’apports étrangers, de Rossini à Wagner, devient le centre de toute l’activité musicale et infiltre les diverses couches de la société. L’opéra est donc tout autant un phénomène culturel d’une ampleur considérable qu’un objet artistique, le résultat d’une industrie que le fruit d’une esthétique. Sollicitant les yeux, les oreilles et les émotions, manipulant les idées comme les imaginaires, il reflète et concentre son époque.


 
 

Dictionnaire George Sand.

 

Simone Bernard-Griffiths et Pascale Auraix-Jonchière (dir.), Dictionnaire George Sand.
Paris : Honoré Champion, 2020, 1264 p.
Coll. « Champion classiques dictionnaire », 17.
38 €

Avec ses 181 entrées par oeuvre, ses 143 entrées thématiques et ses 84 collaborateurs, ce  Dictionnaire  offre une vue d'ensemble d'une « œuvre-vie » qui compte parmi les grandes aventures scripturales du siècle romantique. Ont été prises en compte la pensée philosophique, politique et religieuse, la quête identitaire, la construction d'un monde imaginé qui s'expriment dans la diversité des genres et des modes d'écriture et s'unifient autour de figures archétypales, de thèmes et de motifs récurrents. Les conditions de la production littéraire et la réception de l'œuvre en Amérique, en Asie, en Europe, ont aussi fait l'objet d'études.


 
 

Tempêtes et naufrages. De Vernet à Courbet.

 

Gaëlle Rio (dir.), Tempêtes et naufrages. De Vernet à Courbet.
Paris : Éditions Paris Musées, 2020, 176 p.
29,90 €

Le romantisme se délecte de convulsions, qu'elles soient d'ordre émotionnel, sentimental ou météorologique. La mer, par sa démesure et ses secrets, fascine les artistes (peintres, écrivains, poètes, etc.), qui investissent ce décor pour y raconter – parfois de façon sensationnelle, des drames humains. Cette riche iconographie, grandiose dans son réalisme, trouve également un écho dans la musique, la littérature ou même l'exercice de la peinture en extérieur.

Ce livre embarque les lecteurs dans une histoire de la peinture romantique, qui trouve « avec le naufrage, la tempête, l'abordage, l'incendie, la mer à drames et mélodrames », les moyens, d'une manière très personnelle, d'approcher le sublime.

 
 

 

© AnHB 2002-2020 - Association nationale Hector Berlioz